On n’est pas que des poupées! Son premier manifeste féministe

En cette journée internationale des droits de la femme, je me suis dit qu’il serait intéressant de vous partager ce livre que nous possédons depuis déjà quelques années.
En réalité, jusqu’à sa dernière année de maternelle mais surtout depuis cette année, la lecture de ce manifeste n’était pas très pertinente, dans le sens où Charlotte n’est pas confrontée au sexisme à la maison (partage des taches, etc). A l’école, jusqu’à l’année dernière elle ne se rendait pas vraiment compte qu’elle avait des jouets mixtes, de « fille » ou de « garçon » (peu importe car pour elle c’était avant tout des jouets!), ou bien elle ne se prenait pas encore des réflexions sexistes/stéréotypées de ses camarades.
Donc quand je lui avais acheté ce livre en petite section, elle n’en comprenait pas la finalité, tandis qu’aujourd’hui, elle s’indigne de savoir que les femmes n’ont pas eu de tout temps la même éducation ni les mêmes droits que les hommes et que c’est parfois encore le cas!
En revanche, ce qui m’agace c’est qu’elle commence à aussi avoir des idées stéréotypées… Du genre le rose c’est une couleur de fille… Star Wars c’est un truc de garçon… Il est temps de reprendre les choses en main! 😉 Alors qu’avant jamais elle ne faisait ce genre de réflexions! Donc lorsque ce soir, à la lecture de ce livre, elle m’a dit qu’elle était d’accord que les garçons étaient plus forts que les filles, je me suis empressée de lui rappeler certaines de ses qualités physiques par rapports à certains garçons, ce qu’elle n’a pu nier! J’ai insisté sur le fait que que chaque enfant était différent et avait des qualités différentes (histoire de pas trop comparer, j’aime pas trop ça…).

Allez, assez blablaté, je vous en montre un peu plus :
Le livre est assez court et les phrases sont simples mais percutantes. Pour moi, il s’agit également d’un très bon support de discussion.  J’aime beaucoup les graphismes, très colorés.  Et enfin, la dernière page présente des portraits de femmes qui ont fait avancer la cause féminine au fil des siècles : Olympe de Gouges, Simone de Beauvoir, George Sand…  

Il existe également la version sur les garçons « On n’est pas que des supers héros », et « Mon super cahier d’activités anti-sexiste » (ça, ça m’intrigue!)

A mettre dans toutes les mains des petites filles et petits garçons!