On n’est pas que des poupées! Son premier manifeste féministe

En cette journée internationale des droits de la femme, je me suis dit qu’il serait intéressant de vous partager ce livre que nous possédons depuis déjà quelques années.
En réalité, jusqu’à sa dernière année de maternelle mais surtout depuis cette année, la lecture de ce manifeste n’était pas très pertinente, dans le sens où Charlotte n’est pas confrontée au sexisme à la maison (partage des taches, etc). A l’école, jusqu’à l’année dernière elle ne se rendait pas vraiment compte qu’elle avait des jouets mixtes, de « fille » ou de « garçon » (peu importe car pour elle c’était avant tout des jouets!), ou bien elle ne se prenait pas encore des réflexions sexistes/stéréotypées de ses camarades.
Donc quand je lui avais acheté ce livre en petite section, elle n’en comprenait pas la finalité, tandis qu’aujourd’hui, elle s’indigne de savoir que les femmes n’ont pas eu de tout temps la même éducation ni les mêmes droits que les hommes et que c’est parfois encore le cas!
En revanche, ce qui m’agace c’est qu’elle commence à aussi avoir des idées stéréotypées… Du genre le rose c’est une couleur de fille… Star Wars c’est un truc de garçon… Il est temps de reprendre les choses en main! 😉 Alors qu’avant jamais elle ne faisait ce genre de réflexions! Donc lorsque ce soir, à la lecture de ce livre, elle m’a dit qu’elle était d’accord que les garçons étaient plus forts que les filles, je me suis empressée de lui rappeler certaines de ses qualités physiques par rapports à certains garçons, ce qu’elle n’a pu nier! J’ai insisté sur le fait que que chaque enfant était différent et avait des qualités différentes (histoire de pas trop comparer, j’aime pas trop ça…).

Allez, assez blablaté, je vous en montre un peu plus :
Le livre est assez court et les phrases sont simples mais percutantes. Pour moi, il s’agit également d’un très bon support de discussion.  J’aime beaucoup les graphismes, très colorés.  Et enfin, la dernière page présente des portraits de femmes qui ont fait avancer la cause féminine au fil des siècles : Olympe de Gouges, Simone de Beauvoir, George Sand…  

Il existe également la version sur les garçons « On n’est pas que des supers héros », et « Mon super cahier d’activités anti-sexiste » (ça, ça m’intrigue!)

A mettre dans toutes les mains des petites filles et petits garçons!

Mes petites histoires Montessori (Eve Herrmann)

Il fut un temps, sur le blog, je vous parlais de mes livres préférés qui constituaient la bibliothèque de Charlotte
Et je ne sais pas pourquoi j’ai arrêté la rubrique… Je vais donc essayer dès aujourd’hui de la réintégrer au blog.

Cette fois-ci, je vous parle des 2 derniers livres de Eve Herrmann, qui a pour habitude d’écrire des ouvrages orientés Montessori.
Livre EveHerrmann 1 Livre EveHerrmann 2 Les dessins sont très doux et poétiques. L’histoire est simple, et elle permet à l’enfant de se reconnaître dans des scènes de la vie quotidienne.  Livre EveHerrmann 4 Il y a une problématique… Et une solution!Livre EveHerrmann 3 Le livre se termine par une activité, facile à réaliser avec son enfant. Livre EveHerrmann 5
Je pense que ces livres seront parfait pour apprendre à lire car ce sont des phrases courtes et écrites en attaché.

Les imagiers de Charlotte

Ça fait un moment que je n’ai pas parlé des livres de Charlotte, et pourtant sa bibliothèque s’agrandit de jour en jour… J’adore la littérature jeunesse, il y a vraiment des merveilles… Je passe pas mal de temps à regarder les livres pour enfants. Aujourd’hui, un article groupé pour vous montrer les imagiers présents dans la bibliothèque de Charlotte : livres 0On commence par « Le GRAND imagier des PETITS », un livre qu’on avait offert pour les 2 ans de Charlotte. Je le trouve très complet, pour en savoir plus, Home Sweet Môme en parle très bien ici. livres 2Ensuite, « D’où viens-tu? », un imagier qui a été offert pour son parrainage, sous forme de devinettes, et qui permet de découvrir d’où viennent des objets de la vie de tous les jours (aliments, vêtements, animaux…) livres 3 livres 4Et même une page miroir afin de savoir d’où viens le petit lecteur… livres 5 Oops, plus très propre le miroir!livres 6Puis, « Les couleurs » et « Les formes » de Xavier Deneux, 2 livres de la collection Imagiers Cigognes que nous avions offert pour Noël, et que je trouve juste trop beaux. A la base je devais le Papa Noël devait en prendre qu’un, puis j’ai il a craqué! J’aime les dessins simplissimes, les couleurs, et le relief… livres 7 livres 8 Et enfin, « Mon imagier de Noël » que j’avais acheté juste avant un lointain déplacement à l’étranger qui me faisait culpabiliser les fêtes, parce que Charlotte cherchait le Papa Noël dans ses livres mais ne le trouvait pas. Un petit livre animé, vraiment mignon (j’aime bien faire loucher le Père Noël héhé). livres 10Ah oui, et j’avais oublié de parler de « La vie des bébés », déjà présenté ici.

La vie des bébés

Quand on a offert ce livre à Charlotte, je l’ai trouvé franchement nul. Je me suis dis « Non mais l’histoire elle est trop pourrie quoi, même pas d’intrigue, pas de continuité… trop nul! »Sauf qu’en fait, il se trouve que depuis un bon mois, c’est le livre préféré de Charlotte. Et j’ai vite compris pourquoi : tout simplement parce qu’il s’agit de petites scènes de la vie quotidienne, sous forme de phrases toutes simples, et que très certainement, Charlotte s’y reconnait. D’ailleurs, elle adore mimer chacune d’entre elles. Quand « Kim mange toute seule » elle fait « Miam miam », ou quand « Elisa prends son bain » elle fait semblant de se frotter tout le corps. Et la dernière scène tombe à pic (bon allez, je vous raconte la fin!!!) car « Jules fait un calin avec sa maman » et « s’endort avec son Doudou »… Parfait pour aller se coucher, puisqu’à ce moment là, elle me fait un calin et fait semblant de dormir^^

Abracadanoir, moi je vois dans le noir

J’ai vraiment plein de livres à vous montrer, et il y en a encore tellement que j’aimerai me procurer!

Aujourd’hui, je vous présente ce livre qui a été offert à Charlotte. Il s’agit d’Abracadanoir, un livre qui permet aux tout-petits d’appréhender et de dédramatiser le noir… en poésie. Avec ses dessins simples, ce livre fait aussi office d’imagier.

Au début, le narrateur (un petit garçon), raconte qu’avant il avait peur du noir, sous entendu, cette période est révolue.

Mais il précise : (ce qui permets en même temps d’apprendre les couleurs).

Puis, le petit garçon énumère tous les objets de la vie quotidienne, de couleur noire, et qui ne lui font pas peur :
Bon, la photo qui suit, il fallait que je la mette, Haku le chat voulait absolument être sur mon blog… Après tout pourquoi pas! On a tous droit à notre quart d’heure de gloire comme disait Warhol!
Puis, le petit garçon  s’imagine qu’il peut voir dans le noir. Tout d’abord des choses noires, puis grises :
Puis il s’endort et rêve … à des choses très colorées :
Disponible à la Fnac

Approuvé par Mum is Geek!

Pour les plus grands j’ai même trouvé des coloriages de ce livre.